vous lisez...
Uncategorized

DVDtrafic : Lancement de la neuvième édition, un DVD contre une critique

Salut à vous cinéphiles du net !

Nous sommes heureux de vous annoncer le lancement de la neuvième édition de DVDTrafic, le programme gratuit de promotion du Cinéma sur le web qui associe Cinetrafic, les distributeurs et éditeurs de DVD et les blogueurs Cinéma.

Nous avons rassemblé plus de 18 titres différents pour plusieurs distributeurs.

Le principe de ce programme réservé aux blogueurs reste inchangé: Un DVD contre une critique.

La liste des titres mis à disposition est consultable en fin de post ou directement via la liste intégrale DVDtrafic sur Cinetrafic.

Une nouvelle fois, il y en a pour tous les goûts. Que vous soyez portés sur tel ou tel genre ou curieux ouvert à tout. Films d’auteurs, d’action, documentaires, films rares…

Rappel du fonctionnement de DVDtrafic :

Recevez chez vous gracieusement des DVD et faites en votre critique publique. Il n’y a rien d’autre à comprendre : un DVD en échange d’une critique, c’est tout simple.

1-      Pour participer, il vous suffit d’être membre de Cinetrafic (inscription rapide, gratuite et sans engagement) et de tenir un blog ou de participer à son contenu.

2-      Vous choisissez dans la liste un ou plusieurs DVD que vous souhaiteriez recevoir et critiquer. Vous nous envoyez un mail à l’adresse dvdtrafic@cinetrafic.fr en nous disant quels sont les DVD que vous souhaiteriez recevoir. Envoyez- nous une liste d’une dizaine de titres afin d’être sûr de pouvoir recevoir au moins un DVD. Signalez-nous aussi votre identifiant sur le site, votre blog et son url et le plus important, votre adresse pour les envois.

 

3-      Certains films sont disponibles en Blu-Ray et en DVD, veuillez préciser sous quel format vous souhaitez le recevoir si ce n’est pas indiqué.

 

4-      Nous sélectionnons les membres gagnant le droit de recevoir les produits et nous les leur envoyons par la poste (Sélection en fonction de la réactivité des blogueurs et de la limite des exemplaires disponibles pour chaque titre).

 

5-      Les membres ayant reçu un DVD s’engagent à regarder le film et les compléments du DVD (si possible) et en publier une critique dans les 15 à 20 jours qui suivent sa réception. La critique sera publiée à la fois sur le blog et sur Cinetrafic.

 

Le membre s’engage à citer les références produit fournies par DVDtrafic et relatives au DVD qu’il a reçu, et à n’en faire aucun usage commercial ni en diffuser des passages.

Pour participer au programme, il vous suffit de nous envoyer un mail à dvdtrafic@cinetrafic.fr en nous disant quels sont les DVD (dans l’ordre) que vous souhaiteriez recevoir. N’hésitez pas à proposer plusieurs choix afin de pouvoir être placé sur un ou plusieurs de ces titres suivant les disponibilités.

La sélection de l’opération :

montagefinal(Cliquez au besoin pour agrandir)


Beauté de la beauté  – de Kiju Yoshida.

A partir de 1973, Kijû Yoshida réalise « Beauté de la beauté », une entreprise d’une ampleur sans égale dans l’histoire du cinéma sur les formes artistiques, aussi scrupuleusement documentée qu’ouverte à l’imaginaire. Sélectionnés parmi les 94 chapitres qui composent cette oeuvre-somme, les 20 épisodes proposés ici sont consacrés aux maîtres de la peinture occidentale. Confrontant les oeuvres à leur environnement géographique et intellectuel, le cinéaste fait entendre à nouveau, au creux des paysages, dans les blancs du tableau, la rumeur d’époques révolues. – Documentaires inédits jusqu’alors.

Les garçons de la bande – de William Friedkin.

Dans un appartement de l’Upper East Side, Michael, homosexuel cynique au train de vie princier, organise une fête d’anniversaire pour son ami Harold. Alors que les premiers convives s’amusent et se charrient, Harold tarde à apparaître. Michael doit en outre accepter un invité de dernière minute : son ami de fac Alan, homme marié qu’il soupçonne d’être un « homo refoulé ». Lorsqu’Harold arrive enfin, celui-ci affiche une humeur sarcastique qui alourdit l’atmosphère. Chacun laisse alors éclater ses rancoeurs…

L’adaptation d’une pièce culte de Broadway par le réalisateur de Bug et Killer Joe en 1970 pour la première fois en DVD.

God bless America – de Bobcat Goldthwait.

Seul, sans boulot, gravement malade, Frank sombre dans la spirale infernale d’une Amérique déshumanisée et cruelle. N’ayant plus rien à perdre, il prend son flingue et assassine les personnes les plus viles et stupides qui croisent son chemin. Bientôt rejoint par Roxy, lycéenne révoltée et complice des plus improbables, c’est le début d’une équipée sauvage, sanglante et grandguignolesque sur les routes de la bêtise made in USA.

Frankenweenie – de Tim Burton.

Après la mort soudaine de Sparky, son chien qu’il adorait, le jeune Victor se tourne vers le pouvoir de la science pour ramener à la vie celui qui était aussi son meilleur ami. Il lui apporte au passage quelques modifications de son cru… Victor va tenter de cacher sa création « faite main », mais quand Sparky s’échappe, les camarades de Victor, ses professeurs et la ville tout entière vont apprendre que vouloir mettre la vie en laisse peut avoir quelques monstrueuses conséquences…

Dernier étage, gauche, gauche – de Angelo Cianci.

C’est pas comme ça que ça aurait dû se passer…
Comme tous les matins, François Echeveria – huissier de son état – aurait dû pouvoir opérer sa saisie du jour dans cette cité de banlieue, puis tranquillement rentrer dans son nid douillet.
Mais ce jour d’anniversaire du 11 septembre, le destin en a décidé autrement, mettant sur sa route un père démuni et son agité de fils… qui le prennent en otage.
Trois hommes bloqués pendant 24 heures au septième étage d’une tour HLM bientôt cernée par les agents du GIGN qui les prennent pour des terroristes.
Trois hommes qui se combattent à l’intérieur d’un appartement mais seront bientôt condamnés à se comprendre, à s’apprivoiser et à s’entendre.
Trois hommes qui transforment rapidement cette poudrière… en une comédie humaine absurde.

Je vous ai compris – de Franck Chiche.

Alger, le 21 avril 1961. Le « putsch des Généraux » va précipiter le destin de cinq jeunes.

The color wheel – de Alex Ross Perry.

JR demande à son frère Colin de l’accompagner chez son ex-amant pour récupérer ses affaires.
Le voyage se fera en voiture, une vieille Honda à moitié déglinguée et dont le bordel ambiant renvoie explicitement à l’état d’esprit dans lequel se trouve JR.
Bref, pas moyen de s’installer à l’aise le temps du voyage, ça déborde de partout. C’est donc au beau milieu de cet habitacle foutraque que démarre la virée, destination Nowhereland…

Les nouveaux chiens de garde – de Gilles Balbastre & Yannick Kergoat.

En 1932, l’écrivain Paul Nizan publiait Les chiens de garde pour dénoncer les philosophes et les écrivains de son époque qui, sous couvert de neutralité intellectuelle, s’imposaient en véritables gardiens de l’ordre établi.
Aujourd’hui, les chiens de garde sont journalistes, éditorialistes, experts médiatiques, ouvertement devenus évangélistes du marché et gardiens de l’ordre social. Sur le mode sardonique, LES NOUVEAUX CHIENS DE GARDE dénonce cette presse qui, se revendiquant indépendante, objective et pluraliste, se prétend contre-pouvoir démocratique. Avec force et précision, le film pointe la menace croissante d’une information produite par des grands groupes industriels du Cac40 et pervertie en marchandise.

Rouge comme le ciel – de Christiano Bortone.

Mirco perd la vue à l’âge de dix ans et doit poursuivre sa scolarité dans un institut spécialisé. Loin de son père, il ne peut plus partager avec lui sa passion du cinéma. Il trouve pourtant le moyen de donner vie aux histoires qu’il s’invente : il enregistre des sons sur un magnétophone puis coupe les bandes, les colle et les réécoute. L’école très stricte n’approuve pas du tout ses expériences et fait tout pour l’en écarter. Mais Mirco, loin de se résigner, poursuit sa passion…

Boy – de Taika Waititi.

Boy, onze ans, habite dans un village maori avec sa grand-mère, son petit frère Rocky, et une tribu de cousins. Il vit dans un monde imaginaire, est fan de Michael Jackson et de son nouveau tube « Thriller ». L’autre héros de Boy est Alamein, père absent que le jeune garçon imagine tantôt en samouraï maori, tantôt en star du rugby ou encore en intime du roi de la Pop.
Après sept ans d’absence, lorsque Alamein rentre à la maison, Boy va devoir confronter ses rêves à la réalité…

Resident Evil : Rétribution – de Paul W.S.Anderson.

La suite des aventures d’Alice dans un monde gangréné par les terrifiantes expériences d’Umbrella corporation…

Le quattro volte – de Michelangelo Frammartino.

En Calabre la nature ne connait pas de hiérarchie. Tout être possède une âme. Pour s’en convaincre, il suffit de croiser le regard d’une bête, d’entendre le son de la charbonnière, qui est comme une voix, ou bien d’observer le flottement du sapin battu par le vent, qui appelle tout le monde à se grouper.

Le quatrième pouvoir – de Dennis Gansel.

Paul Jensen, journaliste, quitte Berlin pour Moscou où un poste l’attend au sein d’un tabloïd russe. Là-bas, il va faire une rencontre surprenante, celle de Katja, une jeune moscovite qui lui propose de diriger une rubrique dans son propre magazine. Cette proposition va entraîner des événements étranges dans la vie de Paul. Accusé de terrorisme, il tombe dans un engrenage sans fin… Une course contre la montre commence…

Sur la planche – de Leila Kilani.

Tanger – Aujourd’hui, quatre jeunes femmes de vingt ans travaillent pour survivre le jour et vivent la nuit. Elles sont ouvrières réparties en deux castes : les textiles et les crevettes. Leur obsession : bouger. « On est là » disent-elles. De l’aube à la nuit la cadence est effrénée, elles traversent la ville. Temps, espace et sommeil sont rares. Petites bricoleuses de l’urgence qui travaillent les hommes et les maisons vides.

Ainsi va la course folle de Badia, Imane, Asma et Nawal…

Neige – de Juliet Berto & Jean-Henri Roger.

Pour obtenir la mise en liberte provisoire de sa femme, Bruno denonce Bobby, un dealer qui est abattu par la police. Une jeune femme tente de secourir les drogués les plus dépendants et decide de venger Bobby.

A coeur ouvert – de Marion Laine.

Mila et Javier sont tous deux chirurgiens du cœur.
Mariés depuis dix ans, ils ont deux passions : leur amour et leur métier.
Mais Mila tombe enceinte, contre toute attente, et la perspective d’un enfant remet en cause l’équilibre de leur relation. Le penchant pour l’alcool de Javier devient alors une réelle menace…

Des hommes sans loi – de John Hillcoat.

1931. Au cœur de l’Amérique en pleine prohibition, dans le comté de Franklin en Virginie, État célèbre pour sa production d’alcool de contrebande, les trois frères Bondurant sont des trafiquants notoires. Jack, le plus jeune, ambitieux et impulsif, veut transformer la petite affaire familiale en trafic d’envergure. Il rêve de beaux costumes, d’armes, et espère impressionner la sublime Bertha… Howard, l’aîné, est le bagarreur de la famille. Loyal, son bon sens se dissout régulièrement dans l’alcool qu’il ne sait pas refuser… Forrest, le cadet, fait figure de chef et reste déterminé à protéger sa famille des nouvelles règles qu’impose un nouveau monde économique. Lorsque Maggie débarque fuyant Chicago, il la prend aussi sous sa protection.

Seuls contre une police corrompue, une justice arbitraire et des gangsters rivaux, les trois frères écrivent leur légende : une lutte pour rester sur leur propre chemin, au cours de la première grande ruée vers l’or du crime.

Hit and run – de Dax Shepard & David Palmer.

En apparence, Charlie Bronson (Dax Shepard) mène une existence paisible avec sa petite amie Annie (Kristen Bell) dans une petite ville tranquille. Mais Charlie est l’ex-chauffeur d’un gang de braqueurs qui ont plongé à la suite de son témoignage. Il vit aujourd’hui sous une autre identité grâce au programme de protection des témoins. Lorsqu’Annie doit se rendre à Los Angeles pour décrocher le job de ses rêves, Charlie décide de l’y conduire malgré les risques qu’il encourt. Rapidement, le couple va se retrouver pourchassé par Alex (Bradley Cooper), l’ancien boss de Charlie, un malfrat aussi dérangé que violent qui s’est promis de se venger. Poursuivi par les fédéraux, la police, l’ex de sa petite amie et ses anciens complices, Charlie va devoir mettre le pied au plancher s’il veut s’en sortir vivant et se battre pour garder Annie qui ignorait tout de son passé.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment cette page :